BIOGRAPHIE

Ben a un grand frère. Comme tous les enfants, Ben veut jouer avec son frère. Mais ce frère est musicien, alors pour jouer avec lui, il faudra pratiquer. Ben s’enferme et s’entraine. Il n’a pas encore soufflé ses douze bougies qu’il pratique déjà la harpe et le piano. Il a douze ans, il se tourne vers la batterie, révélation. 

Nous sommes en 98, la france est championne du monde pendant que Ben le parcourt, le monde. Il a 16 ans, il est batteur et vient de rejoindre son premier projet musical, le groupe Spear HIt, mené par son frère. Il traverse la France, l’Allemagne, la Pologne, la Suisse, la Bosnie. Cette aventure durera 10 ans.

De retour en France, il se découvre une passion pour la guitare et l’écriture. Les reflets blonds de ses cheveux inspirent à son entourage le surnom de Yellow. Pseudonyme qu’il choisira pour présenter au monde ses premières compositions et sa nouvelle aventure : un projet solo dans une esthétique inspirée de son héritage familial : la folk music, teintée d’influences modernes (Ben Harper, Allela Diane…) Cette fois c’est lui, sur le devant de la scène, accompagné à tour de rôle par sa guitare, son banjo, sa grosse caisse. En 2013 il est rejoint par Véronique Dubuisson, le solo devient duo. Deux EP’s voient le jour, défendus sur plus de 200 concerts avec de belles premières parties : Joyce JonathanFréro DelavegaIgit, les Têtes RaidesDa Silva, Julien Doré.

La tournée Yellow s’arrête 10 ans plus tard. Nous sommes en aout 2017. La page est blanche, les envies sont nouvelles, le paysage évolue. Ben ne se cache plus derrière le petit blondinet qu’il était, Ben ne veut plus être son propre avatar, Ben ne veut plus être Yellow : Ben a envie d’être Ben. 

Il se pose alors avec sa Weissenborn (guitare qui se joue posée sur les genoux), pendant un an et dans le secret, il écrit et compose une multitude de nouveaux titres avec comme seule envie, être soi-même. Il essaye, écoute de nouveaux univers, de nouveaux sons (Flume, Bonobo, Rag’n Bones Man, Jacob Banqs, Stromae, Orelsan) sort de ses propres sentiers, se cherche, expérimente et se trouve. En septembre 2017 il rencontre Francis Cabrel et Julien Doré lors des Rencontres d’Astaffort. Ces échanges le bousculent et le confortent dans ses choix. Suite à la sortie (octobre 2018) d’un album collectif enregistré chez Francis Cabrel, la page Yellow se tourne définitivement pour donner naissance à  Ben Michel.

Il sortira « Comment c’est » courant 2019. La langue est le français, les titres mêlent électro, blues et rock. Il propose à Favo (Fabien Muratet) de venir le rejoindre sur scène au beatmaking, dubmaking. Une formation guitare, beatmaking pour servir cette nouvelle énergie. 

Une nouvelle aventure commence.